Catégories
français tech

La balise TITLE : importance et techniques pour l’optimiser


Considérée comme une des balises les plus importantes en SEO, la balise TITLE est la devanture de votre site Internet, alors autant y accorder le plus grand soin. 


La balise TITLE n’est pas le titre de votre nouvel article de blog, enfin pas vraiment. Enfin ça dépend. Alors, qu’est-ce que c’est ? Comment fonctionne-t-elle ? Comment rédiger un TITLE afin de l’optimiser pour les moteurs de recherche et donner envie aux internautes de cliquer dessus ? Suivez le guide

Qu’est-ce que la balise TITLE ?

Le TITLE est une balise HTML située dans la section <head> du code HTML. C’est le titre d’une page Web. Il permet d’identifier le sujet de la page par le moteur de recherche. Comme vos contenus, il doit être unique, au risque de créer des problèmes de duplication interne. 

Où se trouve-t-elle ? Elle ne s’affiche pas directement sur la page de votre contenu, mais sur le navigateur sur lequel vous effectuez votre recherche, au niveau de la barre de titre. C’est aussi la balise TITLE qui s’affiche sur la page des résultats de recherche. 

En coulisse, soit dans le code HTML de votre page, la balise TITLE se présente sous cette forme : 

<title>Titre de votre article</title>

Pour trouver la balise TITLE sur Google Chrome, faites un clic droit dans une fenêtre de navigation et cliquez sur « Afficher le code source de la page ». 

Exemple d’affichage du TITLE dans l’onglet d’un navigateur (ici Google Chrome)
Exemple d’affichage du TITLE sur la SERP

Quelle est la différence entre la balise TITLE et le titre H1 ? 

Il ne faut pas confondre la balise TITLE et le titre principal du contenu (H1). Ce second, indiqué dans le code source par <h1> Titre </h1>, s’affiche dans le corps de votre contenu, en haut de la page, contrairement à la balise TITLE. TITLE et H1 n’en restent pas moins des titres qui fournissent une information pour l’un et structure votre contenu pour l’autre. Ils sont indispensables pour le référencement naturel des pages de votre site Web.

Il est tout à fait possible de choisir deux titres différents pour votre TITLE et H1, tant qu’ils sont cohérents et font sens par rapport à votre contenu. Ces deux éléments sont des critères pris en compte par Google pour le positionnement de votre site Web. 

En 2021, on a constaté que Google remplaçait dans certaines situations le TITLE par le H1 dans la SERP, ou le réécrivait. Baptisé « Titlegate », le phénomène a touché de nombreux sites et a relevé l’importance de soigner ses titres, au risque de les voir réécrits ou amputés de certaines sections. 

Comment modifier la balise TITLE ?

Créer et modifier la balise TITLE se fait de plusieurs façons différentes : dans le code source HTML de la page, sur le CMS (Système de gestion de contenu de type WordPress) directement, ou via une extension. 

Pourquoi la balise TITLE est si importante en SEO ?

La balise TITLE décrit aux moteurs de recherche et à l’internaute le contenu de la page. Cela permet aux robots des moteurs de recherche de comprendre quel est le sujet du contenu afin de mieux le classer, et le cas échéant le proposer quand il répond à une requête formulée par un internaute. Il est donc intéressant de l’optimiser et d’y glisser des mots-clés. 

La lisibilité et la qualité d’un TITLE sont aussi des éléments qui invitent (ou pas) l’internaute à cliquer. Un TITLE mal écrit ou comportant des fautes d’orthographe a moins de chance de faire mouche. La balise TITLE s’affiche en effet sur la page des résultats (SERP). C’est, au même titre que la balise meta description, un élément de réassurance pour les internautes, un gage de fiabilité. 

Comment optimiser une balise TITLE en 4 techniques ? 

1. Intégrer des mots-clés et bien les positionner

Optimisez votre TITLE grâce à des mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner et en vous inspirant des requêtes formulées par les utilisateurs.

Positionnez le mot-clé principal le plus à gauche possible. N’oubliez pas les mots-clés de la longue traîne pour positionner un contenu de niche.

💡 Ne mettez pas trop de mots-clés. Cette pratique est considérée comme du bourrage de mots-clés (« keywords stuffing ») et pénalisée par Google.

2. Choisir la meilleure longueur pour sa balise TITLE

Quelle est la longueur optimale d’une balise TITLE ? Il faut avant tout savoir que si elle est trop longue, elle ne sera pas affichée entièrement sur la SERP. En 2022, la longueur recommandée pour un affichage optimal sur la SERP est de 500 pixels, soit environ 50 à 60 caractères selon le type de caractère utilisé. Il est toujours possible de faire plus long, mais vos titres perdent en puissance et en dynamique quand ils sont tronqués.

💡 Pour un TITLE à la bonne longueur, utilisez des outils de visualisation ou créez une formule de calcul dans un tableau Excel (plus précisément la fonction NBCAR) pour une solution sur mesure et modulable selon vos besoins. Si vous utilisez un logiciel de crawl (crawler), il affiche la longueur des URLs pour vous faciliter le travail d’optimisation grâce à une vision d’ensemble de toutes les pages.

Capture d’écran de la fonction NBCAR sur Excel à gauche et du crawler Screamingfrog

3. Utiliser les techniques de copywriting pour inciter au clic 

L’objectif de la balise TITLE est de pousser l’internaute au clic. Selon le titre de page, le titre doit être engageant, attirer la curiosité, donner envie de lire la suite ou encore signifier à l’internaute qu’il trouvera la réponse à sa question en cliquant. Selon l’intention de recherche, adaptez vos balises TITLE en utilisant des techniques de copywriting. Le copywriting est une technique d’écriture plus publicitaire que SEO qui consiste à trouver les bons mots pour vendre et conduire l’internaute à accomplir une action de tout type (achat, inscription à une newsletter, visite du site, etc.). 

Quelques techniques pour booster vos balises TITLE : 

  • Mettez en avant les arguments commerciaux
  • Utilisez la forme interrogative
  • Pensez aux formats du type « X raisons d’apprécier la choucroute en été » ou « Top 10 des chaussures pour faire du trail »

Pour garder une uniformité entre vos balises TITLE, définissez en amont une structure relativement fixe. Par exemple : « Titre article | Nom de marque » ou « Titre article seul » ou « Titre article – Nom de marque ». 

💡 Envisagez votre TITLE comme une partie d’un tout : sur la SERP, il ne s’affiche pas tout seul et est accompagné de l’URL et de la meta description. 

4. Mesurer l’efficacité de vos balises TITLE pour améliorer leur optimisation

Des titres bien écrits, c’est un bon début, mais des titres qui performent, c’est encore mieux ! Pour agir rapidement, mesurez l’efficacité de vos balises TITLE en suivant non seulement la position de vos contenus, mais également d’autres KPIs (indicateurs de performance) comme le taux de clic CTR (Click-Through Rate). 

La rédaction SEO est une pratique itérative. On peut toujours mieux faire, surtout lorsqu’on travaille dans un marché très concurrentiel. 

New call-to-action