Catégories
français tech

SEO, SEA, SEM : Quelles sont leurs différences ?

SEO, SEA, SEM, vous avez déjà entendu ces termes, peut-être même sans savoir ce qui les définissent et les différencient.


Le but commun du SEO, SEA et du SEM, est de placer un site internet le plus haut possible dans les résultats des pages d’un moteur comme Google selon les requêtes de recherche (mots-clés). On retrouve sur le Web beaucoup d’acronymes et de définitions. Voici donc un guide simple qui définit ces termes.

Définitions précises des termes SEO, SEA et SEM :

Avant d’évoquer les différences entre ces acronymes, donnons une définition synthétique, mais néanmoins juste, à ces termes.

Définition du terme SEO

Le SEO, acronyme de Search Engine Optimization, aussi appelé référencement naturel, est une suite de procédés visant à optimiser un site web. Le but de cette optimisation est d’obtenir la meilleure visibilité possible dans les résultats naturels des moteurs de recherche.

Ces procédés peuvent être divisés en 3 catégories : 

  • L’aspect technique, c’est-à-dire tout ce qui touche la structure du site. Le sujet est vaste ! Des choix technologiques peuvent directement influencer les performances d’un site. Plus tôt cet aspect est pris en compte, mieux c’est.
  • L’aspect contenu, qui consiste à proposer des textes pertinents (richesse sémantique, correspondant à l’intention de recherche).

L’aspect off-page, donc en dehors du site. Il regroupe tous les liens venant de sites extérieurs populaires et d’autorité. On parle alors de backlink.

Définition du terme SEA

Le SEA est l’acronyme de Search Engine Advertising. Ce terme désigne les actions commerciales ou publicitaires permettant d’augmenter la visibilité d’un site internet sur les moteurs de recherche. 

Le SEA permet d’être visible via des annonces textuelles sur les résultats de Google, sur des sites Web via Google Ads. Des annonces visuelles (display) sont également proposées. 

Pour favoriser une bonne visibilité dans les annonces présentées sur les moteurs de recherche, le SEA fonctionne sur un système d’enchères. Le coût de l’annonce dépend alors du niveau de concurrence, du volume de recherche par requête, etc. Le succès des campagnes dépend donc du budget alloué, mais aussi de la qualité des annonces par rapport au contenu délivré (Quality Score).

Le SEA est souvent appelé parfois “référencement payant”. Bien que ces liens sponsorisés influent sur la visibilité et donc sur le trafic du site en question, cette discipline relève plutôt du milieu de la publicité.

Définition du terme SEM

Le Search Engine Marketing, abrégé SEM représente l’ensemble des activités visant à booster la visibilité d’un site web et à générer du trafic. Cela prend en compte les méthodes relatives aux moteurs de recherche, donc le SEO et le SEA, mais également les pratiques liées aux réseaux sociaux, à savoir le SMO.

L’opposition SEO vs SEA

Le SEO est bien souvent opposé au SEA car nous tenons là, les deux pratiques les plus courantes en termes de référencement.

Voici donc quelques exemples illustrant les différences entre SEO et SEA :

  • Le SEO est obligatoire pour tout site internet ayant un objectif de visibilité. Il est nécessaire d’optimiser son site via du référencement naturel si vous souhaitez apparaître dans la SERP. 
  • Le SEA vous permet de constater immédiatement les résultats des campagne. Côté SEO, il faut s’armer de patience afin que les index des moteurs de recherche se mettent à jour. N’oublions pas les actions des concurrents qui influencent aussi les résultats ! 
  • La pérennité des résultats penche en faveur du SEO, le gain de visibilité et de trafic se fait sentir sur le long terme. La stratégie SEO peut aussi être remaniée au fil du temps afin de s’adapter. Le SEA joue un rôle beaucoup plus éphémère dans cette course à la visibilité. En effet, la perte de résultat sera effective à la seconde où la campagne de publicité s’arrêtera.  

Le SEO et le SEA sont deux corps de métiers bien différents. Ils ont chacun des forces et des faiblesses. Tout dépend de la façon dont ces techniques sont développées et de l’investissement mis en œuvre. Différent ne veut pas dire incompatible. Lorsque l’on combine ces deux canaux d’acquisition, on peut optimiser le coût de ses campagnes.

Le SEO et le SEA sont donc complémentaires, quand on les associe, on parle alors de SEM.

D’autres acronymes à éclaircir ?

Vous connaissez désormais les tenants et aboutissants du SEO et du SEA, du SMO et même du SEM. Alors pourquoi ne pas poursuivre notre analyse en parlant du SXO ?

Le rôle de l’UX ?

Le SXO est souvent qualifié comme étant l’addition du SEO (Search Engine Optimization) que l’on connaît bien et de l’UX (User Expérience ou Expérience Utilisateur en français). Pour faire simple, l’UX représente le ressenti global d’un utilisateur sur toute sa période d’interaction avec le site internet. 

L’importance directe que Google donne aux métriques UX est sujet à débats. C’est le domaine des Core Web Vitals.
Le SXO est donc un processus dans lequel l’utilisateur arrive sur le site grâce à une bonne stratégie SEO qui génère du trafic, puis l’UX intervient en convertissant ce trafic avec une expérience de navigation agréable pour l’utilisateur.

Utiliser Babbar pour sa strategie de netlinking