Catégories
français practical

15 facteurs de classement Google


Bien qu’il soit difficile de pondérer de façon extrêmement précise les facteurs de classement en référencement naturel, une bonne connaissance du fonctionnement des moteurs de recherche aiguille les stratégies SEO.


L’ optimisation du référencement naturel consiste à mettre en place des actions pour favoriser son classement dans les moteurs de recherche. C’est même l’exacte définition du SEO : Search Engine Optimization. Pour vous présenter une liste de critères de référencement, ils sont classés en 4 catégories : technique, sémantique, popularité, autres. Ce recensement est loin d’être exhaustif. Ce sont cependant des éléments pour lesquels il y a un large consensus auprès des professionnels du webmarketing.

1 – [technique] La structure générale du site : son arborescence

L’arborescence du site est extrêmement importante. Elle structure vos contenus. Une arborescence optimale est pour l’internaute et pour les robots. C’est de la logique ! Vous pouvez segmenter vos contenus selon ce que vous souhaitez mettre en avant ou même créer des rubriques entières pour décliner toutes vos thématiques. N’oubliez pas l’adage : 1 URL = 1 mot-clé = 1 sujet. Et surtout, ne sous-estimez pas les technologies employées ! Utilisez des technologies et CMS SEO-Friendly pour donner toutes leurs chances à vos contenus de finir en haut des classements de Google.

2 – [technique] Le maillage interne 

En optimisant le maillage interne, vous favorisez le passage du robot d’une page à une autre tout en restant sur votre site Web. Vous l’aidez à prendre connaissance des pages les plus intéressantes et vous favorisez le transfert de popularité d’une URL à une autre.

3 – [technique] Le sitemap 

Le sitemap ou plan du site est un fichier XML posé à la racine du site. On peut en avoir un, ou plusieurs. Concrètement, ce fichier indique aux moteurs la liste des URL de son site Web ainsi que des informations complémentaires comme les dernières dates de mise à jour. 

4 – [technique] Le robots.txt

Le robots.txt est un fichier présent à la racine d’un site. Comme son nom l’indique, il donne des instructions aux robots pour autoriser ou interdire la prise en considération de pages, ou de répertoires entiers. C’est un outil indispensable pour tout référencer.

5 – [technique] L’optimisation du temps de chargement

Le temps de chargement n’est pas considéré comme étant un facteur direct de classement. Il participe cependant à d’autres facteurs. Le Mobile-First encourage à optimiser toutes ses pages pour le mobile. Le temps de chargement fait partie des critères les plus travaillés. Les mises à jour Core Web Vitals également. Par extension, prendre en compte le temps de chargement permet de faire économiser aux robots leurs « crawl budget » : un robot attribue un temps limité à chaque site. Autant lui rendre service en l’emmenant vers les pages pertinentes ! 

6 – [sémantique] La pertinence

L’idée de pertinence est bien vaste. En résumé, gardez en tête que le travail du moteur de recherche est de fournir à ses utilisateurs les résultats les plus pertinents possibles, à un instant précis, est sûrement l’un des fondamentaux SEO les plus importants ! La suite vous demandera de faire preuve de bon sens à chaque instant.

7 – [sémantique] L’intention de recherche

Derrière une requête de recherche, il y a une intention. On parle de recherche navigationnelle, transactionnelle… la liste est longue ! S’adapter à l’intention de recherche que pourrait valoriser Google est une stratégie à part entière. C’est un indicateur intéressant pour se positionner, mais aussi pour ne pas décevoir l’internaute en fonction des tendances du moment. 

8 – [sémantique] L’unicité

Avoir du contenu unique est une des premières bonnes pratiques que l’on donne afin de rédiger pour le Web. Il faut prendre garde à la subtile différence entre la duplication et le plagiat. S’il ne s’agit pas de réinventer la roue à chaque texte, une différence de point de vue, de ligne éditoriale, suffisent souvent à réaliser un travail très satisfaisant. Surtout, prenez garde à la duplication interne qui dégrade directement la qualité de votre site Web !

9 – [sémantique] L’expérience

L’expérience utilisateur (UX) est un terme bien large qui désigne tout ce que l’on pourrait faire pour rendre les contenus plus faciles d’accès. Surtout il s’agit de valoriser ses pages pour emmener l’utilisateur vers une action (lecture, achat, demande de renseignements, etc.). Le temps de chargement fait partie des optimisations possibles. Cependant, ne mettons pas de côté d’autres facteurs très importants comme l’absence de l’URL en 404, autant que faire se peut, ou le maintien en ligne de son site. Des pannes de service en série, c’est un site Web instable, donc point pertinent !

10 – [sémantique] Les micro-données 

Optimisation hybride, il n’est pas si évident de classer l’optimisation des micro-données. Elles permettent de donner des informations complémentaires aux moteurs de recherche en indiquant par exemple « ici c’est une date », « ici c’est un prix », etc. Pour ce faire, on utilise des balises présentes dans le code source et les possibilités sont quasi infinies ! Consultez la librairie Schema.org, vous verrez à quel point il est possible d’aller loin. Donc s’il s’agit d’annoter le code source, les micro-données relèvent de la technique. Mais sans contenu… qu’annoterait-on ?

11 – [popularité] L’ancre des liens reçus 

L’ancre de lien est à la fois un outil de popularité et un outil sémantique. L’ancre de lien est en résumé le morceau de texte cliquable vous permettant d’aller vers la page de destination. D’une part, le backlink lui-même participe à votre référencement. D’autre part, l’ancre de lien transfère directement de la sémantique à la page de destination. En quelques mots, si vous faites un lien vers une page sur le mot « arbre », c’est comme si vous ajoutiez ce mot au texte ?

12 – [popularité] L’autorité des liens reçus

Un lien d’autorité est un backlink reçu depuis un site particulièrement pertinent. Les sites que l’on dit d’autorité disposent d’une très bonne réputation et sont des références majeures dans leurs domaines d’activités respectifs. Ces sites sont souvent des grands médias, des sites gouvernementaux, des écoles publiques ou privées, etc.

13 – [popularité] La quantité de liens reçus

Si nous considérons qu’un lien reçu est un vote, alors le nombre de backlinks est un critère majeur de référencement. En toute logique, plus l’on reçoit de liens, plus l’on devrait être bien classés dans les résultats organiques de Google. C’est une déclaration à prendre avec des pincettes, car il faut aussi considérer le profil de liens dans son ensemble : crédibilité, pertinence, absence de liens toxiques (spammy). 

14 – [autres] La mise à jour régulière des contenus

Un site régulièrement mis à jour envoie de bons signaux aux moteurs de recherche. Non seulement un site à jour a plus de chance de présenter des contenus pertinents, mais cela donne aussi aux robots de nouvelles occasions de parcourir vos pages.

15 – [autres] L’optimisation des images

Les images sont une véritable source de trafic SEO également. En optimisant leurs noms, attribut ALT et TITLE lors de leur intégration, vous leur donnez plus de chance d’apparaître non seulement dans le moteur Google Images, mais aussi sur la page principale de résultats. N’oubliez pas d’optimiser également le poids des images choisies afin qu’elles ne pénalisent pas le temps de chargement de votre site Web.

Les mythes et légendes du SEO dont il faut se méfier

Les conseils que vous pourrez trouver sur le Web ne sont pas forcément tous à jour. Parmi les optimisations pour le SEO qui sont tombés dans les oubliettes, nous pouvons citer le remplissage de la META Keyword, ou la mise en gras sans concession. Même si cette dernière pourrait avoir une influence, les points précédents devraient déjà largement vous occuper ! 

Autre sujet : bien que l’on estime que la META Description n’influence pas le classement, c’est cependant un facteur de clic très important. Une bonne description favorise donc l’acquisition de trafic.

Pour conclure, nous souhaitons insister sur le fait que toute optimisation est relative. Elle se mesure en fonction de ce que font les concurrents et surtout observez votre niveau de progression ! C’est la raison pour laquelle il est conseillé de noter les dates d’implémentation de vos chantiers SEO et de mesurer leurs influences. Complétez vos rapports d’une veille de ce que réalisent vos concurrents. Il s’agit toujours d’un enseignement intéressant. 

Utiliser Babbar pour sa strategie de netlinking